Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

bandeau-essai

MASTER 2 MÉDIAS & CRÉATION NUMÉRIQUE / EUROMÉDIA

| Partager :
Share |

Article Bien Public : Edith Sales Wuillemin, enseignant chercheur (03/10)

Chaque jeudi, dans les colonnes du Bien Public, les étudiants du master Euromédias de l’Université de Bourgogne révèlent les dessous du campus dijonnais. Aujourd’hui, rencontre avec Édith Sales-Wuillemin, enseignante chercheur en psychologie sociale, nouvellement arrivée à Dijon.

 

 edith BP«Je pourrais vous parler de mon travail pendant des heures ». Édith Sales-Wuillemin a fait le choix de quitter un poste à grande responsabilité à Paris pour effectuer un retour au calme en Bourgogne. Fraîchement installée à Dijon, l’enseignante chercheur en psychologie sociale s’apprête à dispenser des cours sur le langage et la communication à l’Université de Bourgogne. Au programme : des ateliers sur l’étude des préjugés et des discriminations, un sujet qu’elle explore ­depuis de nombreuses années. L’enjeu est de comprendre les stéréotypes de catégories sociales et culturelles pour mieux les combattre : « L’important n’est pas ce que l’on dit mais comment on en parle », précise-elle. Édith ­Sales-Wuillemin fait également partie du laboratoire socio-psychologique du management du sport de Bourgogne, qui s’intéresse à la représentation du bien-être et de l’activité sportive.

"Je suis revenue à Dijon par choix, pour le cadre de vie"

L’année s’annonce bien remplie mais cela n’effraie pas l’enseignante, passionnée par sa mission et ravie de pouvoir évoluer au sein d’une université provinciale. En plus de la synergie d’équipe et de la réputation du département de psychologie reconnue, d’autres raisons l’ont poussée à revenir dans la région. La qualité de vie, l’environnement agréable et la ville à taille humaine sont autant d’avantages pour venir vivre à Dijon. « J’aime le fait que les gens viennent vous parler dans les transports en commun. Une attitude que l’on ne retrouve pas dans le métro parisien ». De plus, l’atmosphère à l’université est agréable, « c’est un réel plus d’avoir le tram qui circule au cœur du campus, on passe moins de temps dans les transports », souligne l’ancienne parisienne. « Je suis revenue à Dijon, par choix, pour le cadre de vie qu’elle offre. Je vais enfin prendre du temps pour mes recherches. »

Bio Express

Après une thèse en psychologie sociale à Paris, Édith Sales-Wuillemin devient professeure en 1993 et enseigne à l’Université de Bourgogne jusqu’en 2003 en tant que maître de conférence. Elle retourne ensuite à Paris et devient codirectrice du Laboratoire parisien de psychologie sociale (Laps). En 2006, elle publie un livre La Catégorisation et les Stéréotypes en psychologie sociale , aux Éditions Dunod, collection Psycho Sup, Paris.

Article rédigé par Clément Delpouve et Cécile Chanu

 

Suivez-nous : icone facebooklogo-google-pluslogo-twitterlogo-viadeopicto uBlink

Cartes postales de stages

Ce contenu necessite l'installation du player Flash

Telecharger macromedia Flash Player

Université de Bourgogne